Grossesse et acupunctureimage femme enceinte

La grossesse est une période très importante de la vie et l’acupuncture peut vous aider à en profiter pleinement.  En plus de prévenir ou corriger certains déséquilibres, les traitements vous permettront des moments de détente bien mérités.

Tout au long de la grossesse, l’acupuncture peut soulager les nausées et les vomissements, les troubles digestifs (brûlements, reflux gastriques), la constipation, les douleurs (lombaires, abdominales et pelviennes) et les maux de tête.  L’acupuncture peut également être efficace dans les cas d’œdème, d’hypertension artérielle, d’oligoamnios (manque de liquide amniotique), de retard de croissance in utero, de diabète de grossesse et de menace de travail préterme.  De façon générale, l’acupuncture permet de diminuer le stress et l’anxiété, augmente la qualité du sommeil et tonifie l’énergie nécessaire à l’accouchement et à l’arrivée du bébé.

L’acupuncture peut également stimuler la version du bébé en cas de présentation par siège.  La stimulation de certains points permet d’augmenter la production d’hormones de grossesse (prostaglandine et œstrogène) ce qui favorise les mouvements utérins.  Ces mouvements sont sans danger pour la grossesse et facilite la version du bébé.  Ces traitements, favorisant la version, devraient idéalement se faire avant la 34e semaine de grossesse.  Toutefois, si vous avec déjà un rendez-vous pour une version manuelle avec votre médecin ou votre sage-femme, un traitement d’acupuncture juste avant cette intervention peut en augmenter grandement les chances de réussite.

À quelle fréquence consulter?

Jusqu’à la 37e semaine, si la grossesse se passe sans complication, il est recommandé de voir votre acupuncteur une fois par mois, de préférence après votre rendez-vous médical.  De cette façon, l’acupuncteur peut ajuster son traitement à votre état obstétrical.  Dans certains cas, il peut être bénéfique de faire quelques traitements plus rapprochés afin de corriger certains déséquilibres avant qu’ils ne s’aggravent.

À partir de la 37e semaine, une visite hebdomadaire chez l’acupuncteur permettra de bien vous préparer à l’accouchement.  À ce stade de la grossesse, les traitements agissent physiquement de trois façons sur le corps.  Ils vont d’abord permettre d’assouplir les muscles du périnée et ainsi diminuer les risques de déchirure lors de la poussée.  L’acupuncture agit également sur le col de l’utérus en favorisant son assouplissement, sa dilatation et son effacement.  Finalement, la contractilité de l’utérus peut être stimulée par acupuncture ce qui rendra les contractions plus efficaces au moment de l’accouchement.

Bien qu’il soit recommandé de préparer l’accouchement dès la 37e semaine, il est toujours possible de profiter des bienfaits de l’acupuncture jusqu’à la date prévue pour le déclenchement du travail.  Et si bébé se fait attendre, l’acupuncture peut aider à accélérer le processus tout en respectant votre rythme et celui du bébé.

Sachez que l’acupuncture peut également être d’une grande utilité en salle d’accouchement et en post-partum.

femme enceinte 2