L’acupuncture est sans aucun doute la discipline de la médecine traditionnelle chinoise la plus reconnue et utilisée en Occident. Au même titre que la pharmacopée, la diététique, le tuina et le Qi Gong, l’acupuncture est un moyen thérapeutique favorisant l’amélioration de la santé et le soulagement de la douleur.

Selon la médecine traditionnelle chinoise, l’état de santé du patient est en étroite relation avec la circulation du Qi dans l’organisme via les méridiens. L’insertion de fines aiguilles sur des points précis du corps affecte cette circulation et provoque une réaction au niveau d’un organe, d’une zone ou d’une fonction de l’organisme. Pour s’assurer d’une réponse optimale du corps, l’acupuncteur choisi les points et leurs méthodes de stimulation en fonction de l’état de santé globale du patient. C’est pourquoi, en plus de s’intéresser à sa raison de consultation, l’acupuncteur prend également en considération le vécu du patient, ses habitudes de vie et son environnement.

téléphone 043

Cette science naturelle empirique, basée principalement sur l’analyse et l’observation de l’être humain et son environnement, trouve écho en médecine occidentale. À ce jour, l’effet bénéfique de l’acupuncture le plus étudié et le plus documenté reste le soulagement de la douleur. On reconnaît également un effet sédatif, calmant et relaxant à l’acupuncture puisqu’elle intervient dans la modulation de l’activité cérébrale. Elle permet aussi de rétablir l’homéostasie naturelle du corps en influençant les systèmes endocrinien, immunitaire et nerveux (sympathique et parasympathique). Finalement, l’acupuncture stimule les mécanismes naturels de guérisons du corps en favorisant la circulation locale et la régénération tissulaire.

Il est important de savoir que, depuis 1995, la pratique de l’acupuncture est encadrée par  »l’Ordre des Acupuncteurs du Québec » selon la   »Loi sur l’acupuncture ». Cet ordre professionnel assure la protection du public, contrôle l’accès à la pratique et encadre son exercice.

Sachez également que, depuis 2001, les acupuncteurs ont l’obligation d’utiliser des aiguilles stérile à usage unique.